Flaubert sur le banc des accusés

Isabelle Huppert brillante dans le rôle d’Emma Bovary dans le film de 1991.
Isabelle Huppert brillante dans le rôle d’Emma Bovary dans le film de 1991. - Belgaimage

Fin janvier 1857, la sixième chambre du tribunal correctionnel de la Seine accueille un procès pas comme les autres, car sur le banc des accusés se trouve Gustave Flaubert dont le dernier roman – alors seulement dévoilé en feuilleton dans les colonnes d’une revue – intitulé « Madame Bovary », est menacé d’interdiction en même temps que son auteur est accusé d’outrage aux bonnes mœurs. On est sous Napoléon III et on ne rigole pas avec lesdites « bonnes mœurs ». Il faut savoir que le divorce, autorisé dans le contexte des courants révolutionnaires, est à nouveau interdit...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?