L’invasion de sangliers à Rome devient un enjeu politique (vidéos)

Capture d’écran - Twitter
Capture d’écran - Twitter

De plus en plus souvent des vidéos de sangliers se baladant dans les rues de Rome font les gros titres. Les animaux ne passent pas inaperçus et causent bien souvent des dommages. Dernièrement, le quartier de Monte Mario au nord-ouest de la ville, des familles avec leurs petits marcassins ont été vus en train de déambuler. La présence de ces animaux en ville est préoccupante et dangereuse. Le risque est surtout présent quand les sangliers se rapprochent des habitations ou des jardins pour enfants et risquent d’attaquer les personnes. Durant la nuit, les sangliers peuvent provoquer des accidents de la route, notamment pour les deux-roues. Ils peuvent aussi charger les passants.

Les Romains prennent encore la situation avec humour en pensant à rebaptiser « piste ciclabili » (« pistes cyclables ») en italien en « piste cinghiabili » à comprendre « pistes à sangliers ».

Les sangliers ont toujours été présents mais, jusqu’à maintenant, ils restaient surtout dans des réserves naturelles. Ils ont cependant pris l’habitude de chercher dans les ordures de la ville et se sont en même temps « urbanisés ».

Des poursuites judiciaires

Les animaux sont en recherche de nourriture et la trouvent généralement dans les ordures, causant aussi des situations sanitaires délicates. La maire actuelle, Virginia Raggi compte bien en faire un défi politique. Elle a récemment lancé des poursuites judiciaires contre le gouvernement régional du Latium. La maire estime que la « présence massive et incontrôlée » est du fait de la région qui n’a pas mis en œuvre des « plans de gestion efficaces pour ces animaux ».

Les agriculteurs rassemblés dans le groupe Coldiretti, estiment que le nombre de sangliers dans la région atteint des records avec environ 2,3 millions d’individus. Les estimations font aussi part de près de 200 millions d’euros de dégâts à cause des animaux.

Mais il n’y a pas qu’à Rome que les sangliers s’installent. En Sicile et en Sardaigne aussi, les sangliers font leur chemin. Dernièrement, dans le parc de Nebrodi, en Sicile, les autorités locales ont décidé d’autoriser finalement la mise à morts des « spécimens problématiques ».

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?