À la télé ce soir: «Snackmasters, la recette secrète» et «Sur le front» avec Hugo Clément

Dc5LDsIgEADQu7DWlpF_z9LNMAytmlJSMDEa7273b_G-ImJjMYm199qmeZzHrV7ruve9XSmVAT-vgzkt
D.R.

« Snackmasters, la recette secrète », 20h50 sur RTL-TVI

« Snackmasters, la recette secrète » verra s'affronter aux quatre coins de la Wallonie de grands chefs belges dans des épreuves peu banales. Ils vont devoir reproduire à l'identique des grands classiques du snacking, comme le Whooper du Burger King, des Snickers, la Pepperoni Passion de Domino's Pizza, des chocolats Quality Street, les chips Grills de Lay's, la praline Manon de Leonidas. Rendez-vous ce soir pour découvrir les réalisations des chefs David Martin, Isabelle Arpin, Alexandre Dionisio et Charles Jeandrain.

« Sur le front », 20h55 sur France 5

Au cours de l'été 2021, un tiers des départements français ont dû imposer des restrictions de l'usage de l'eau. Le pays connaît ses premiers conflits occasionnés par la raréfaction de cette précieuse ressource. Certains, telle la chercheuse Emma Haziza, tentent de trouver des solutions pour préserver les ressources en eau.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« Sully », à 21h05 sur TF1 - Quatre étoiles

L’histoire vraie du pilote de l’Airbus A320 d’US Airways en détresse qui a sauvé la vie de ses 155 passagers en amerrissant sur l’Hudson. Monté en flash-back d’après la chronologie de l’enquête, un récit passionnant d’un bout à l’autre, jusqu’au générique où apparaît le véritable héros, magistralement joué par Tom Hanks. Du très grand Clint, comme presque toujours, qui a lui-même co-composé la BO.

« Les incorruptibles », à 21h05 sur Arte - Quatre étoiles

Si de nombreuses productions hollywoodiennes se sont lamentablement plantées en réadaptant au grand écran les meilleures séries télévisées, celle-ci fait totalement exception à la règle. Le talent inné de Brian De Palma et la musique d’Ennio Morricone servent un scénario aussi brillant que Sean Connery et Robert De Niro dans les seconds rôles. Le film révéla en sus un certain Kevin Costner. Quel luxe inouï !

« La situation est grave… mais pas désespérée », à 21h05 sur C8 - Deux étoiles

Un an après l’excellent « Pas de problème ! » de Georges Lautner, Jean Lefebvre retrouve Maria Pacôme dans cet authentique vaudeville tiré de la pièce de Pierre Germont, mise en dialogue par Jean Amadou, en musique par Guy Mardel (« N’avoue jamais ») pour Charlotte Julian (« Fleur de province »), et en cascades par feu Rémy Julienne.

« L’école buissonnière », à 21h05 sur France 2 - Deux étoiles

Le réalisateur du « Dernier trappeur » et de « Belle et Sébastien » adapte son roman éponyme paru quelques mois plus tôt. Le résultat est d’un classicisme digne « d’un téléfilm de luxe », comme martèle la critique hexagonale, accusant derechef François Cluzet et Éric Elmosnino d’« insupportable cabotinage » ! Toutes proportions gardées, le même scénario que pour « Les choristes » puisque les spectateurs, eux, ont adoré.

« Phénomènes », à 20h15 sur Plug RTL - Une étoile

Pas besoin d’extraterrestres ni de zombies, ici, pour exterminer la race humaine, puisque c’est la nature qui s’en charge. Le message est original et clair. Le film évite même la surenchère des effets spéciaux.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?