Irrité par le bruit des klaxons, le ministre indien des Transports veut le remplacer par de la musique

belgaimage-164407130-full
BelgaImage

Le ministre indien des Transports réfléchit à une loi visant à faire taire la cacophonie perpétuelle de klaxons sur les routes chaotiques du pays en les remplaçant par le son d’instruments de musique indiens, a rapporté la presse locale mardi.

«  J’étudie la question et j’envisage bientôt d’élaborer une loi pour que les klaxons de tous les véhicules prennent le son d’instruments de musique indiens afin que ce soit plus agréable à entendre », a déclaré le ministre Nitin Gadkari, cité par la presse locale.

M. Gadkari a ajouté qu’il songeait également à la possibilité de remplacer les sirènes «  irritantes » des ambulances et des véhicules de police par des airs apaisants pareils à ceux que diffuse la radio All India le matin.

Il pourrait s’agir d’airs de flûte, de tabla (percussions), de violon, d’harmonica ou d’harmonium, a-t-il avancé.

L’Inde abrite certaines des villes les plus bruyantes du monde, où bus, camions, taxis, motos, voitures, tuk-tuks et autres rickshaws, à la conduite anarchique se disputent l’espace des routes encombrées.

Aussi important que la pédale d’accélérateur et plus encore que les rétroviseurs extérieurs, les conducteurs font usage du klaxon pour circuler, priant ainsi les autres usagers de la route de leur libérer le passage.

La plupart des camions de l’Inde affichent à l’arrière des messages « Horn OK Please » ou « Blow Horn », peints de multiples couleurs, invitant les véhicules à klaxonner pour signaler leur présence ou leur intention de doubler.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, la pollution sonore peut entraîner une perte auditive, des problèmes cardiovasculaires, des troubles cognitifs, du stress et de la dépression.

 
  • La soprano russe Anna Netrebko dans le rôle de Lady Macbeth, ici à Saint-Pétersbourg.

    Verdi au service de Shakespeare

    Par sa densité, son propos, ses caractères, son ambiance prenante autant qu’étrange, « Macbeth » est un incontournable de l’art lyrique.

  • La rencontre inattendue entre un livreur (H. Jemili) et un médecin à bout (M. Blanc).

    Michel Blanc au mieux de sa forme

    Les vraies bonnes comédies françaises sont devenues assez rares, mais fort heureusement pas inexistantes.

  • L’acteur français Ibrahim Koma incarne le valet de Phileas Fogg.

    L’œuvre de Jules Verne réadaptée

    L’excellent acteur britannique David Tennant, mais aussi le Français Ibrahim Koma qui incarne le valet Passepartout accompagnant Phileas Fogg dans son périple audacieux