Vladimir Poutine aurait une fille illégitime

belgaimage-182141024-full
BelgaImage

Les révélations sur l’entourage de Vladimir Poutine ne cessent de s’accumuler avec les Pandora Papers. Dernière surprise en date : le président russe aurait eu le 2 mars 2003 une fille illégitime avec une femme du nom de Svetlana Krivonogich. Cette fille, c’est Elizaveta, ou Luiza pour les intimes. Et si elle n’est pas reconnue officiellement par son papa, elle tirerait quelques avantages de son lien de parenté avec le maître de la Russie.

Monaco, jet privé et une mère soudainement richissime

Au début des années 2000, Svetlana Krivonogich, d’origine modeste, se serait installée dans un quartier chic de Saint-Pétersbourg et se bâtit un gros business dans l’immobilier et le secteur commercial, à hauteur de plus de 90 millions d’euros rien qu’en Russie. L’explication derrière ce changement radical de milieu de vie : sa relation avec Vladimir Poutine. A ce moment-là, le président russe était marié avec Lyudmila (ils ont divorcé en 2014) et père de deux filles, Marija et Yekaterina. C’est alors qu’arrive Elizaveta.

Selon le magazine russe « Proekt » qui a utilisé un logiciel de comparaison faciale, la correspondance entre Luiza et son père supposé est de 70,4%, soit un pourcentage très élevé puisqu’en comparant deux photos de la même personne, on arrive à un score de 75%. Autre indice : son acte de naissance ne donne pas de père mais son deuxième prénom est Vladimirovna, soit la « fille de Vladimir ».

Les Pandora Papers ont permis d’en savoir plus sur le train de vie que mène la fille et sa mère depuis. Svetlana aurait ainsi reçu, via une société installée aux Caraïbes, un appartement de luxe à Monaco dans le prestigieux complexe Monte Carlo Star, avec vue sur le port juste au bord de l’eau turquoise de la Méditerranée. Il aurait été vendu à l’époque 3,6 millions d’euros et son loyer mensuel serait aujourd’hui de 25.000 euros.

Selon le Guardian, Elizaveta aurait publié sur Instagram plusieurs photos de la vie privilégiée qu’elle mène, avec des voyages en jet privé, des liens avec des familles influentes, etc. Déjà interrogée par le passé sur son lien supposé avec Vladimir Poutine, elle a toujours esquivé la question, déclarant que beaucoup de personnes ressemblaient au président russe. Elle a refusé de répondre aux questions du journal britannique, tout comme sa mère.