Quand la Belgique était heureuse (6): Bruxelles, capitale du cinéma des années 30 aux années 50

On fait la queue devant l’entrée du Métropole pour voir «La Margoton du bataillon», comédie de Jacques Darmont sortie en 1933.
On fait la queue devant l’entrée du Métropole pour voir «La Margoton du bataillon», comédie de Jacques Darmont sortie en 1933. - Photonews

Le bonheur des milliers de spectateurs est indescriptible, tant la perspective d’une bonne séance de cinéma est généralement synonyme de bonheur total. Le cinéma dans notre pays, c’est déjà une vieille histoire d’amour. Concurrent précurseur des frères Auguste et Louis Lumière, les créateurs officiels du cinématographe à la fin du XIXe siècle, le physicien bruxellois Joseph Plateau avait inventé le phénakistiscope, jouet optique donnant l’illusion du mouvement attribué à la persistance rétinienne, dès le lendemain de l’indépendance de notre pays, en 1832. Quant aux frangins bisontins, ils...

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète
  • François: le dernier Pape

    BelgaImage

    Sinistre prophétie de saint Malachie, complots contre le souverain pontife et crise majeure de l’Église catholique : nuages noirs sur le Vatican.