«L’Amour est dans le pré»: Nathalie provoque la colère des téléspectateurs

Capture d’écran
Capture d’écran

Peu après leur première rencontre entre Stéphane et Nathalie l’agricultrice, cette dernière n’a pas été très tendre avec l’un de ses prétendants. Lors de l’épisode diffusé le lundi 11 octobre sur M6, l’agricultrice est allée chercher l’un de ses prétendants, Stéphane, ambulancier. Une fois en chemin, la conversation démarre, et Stéphane pose plusieurs questions à Nathalie.

Quoi de mieux pour briser la glace que de lui demander pourquoi elle l’avait choisi parmi les autres prétendants. Nathalie lui répond du tac au tac : « J’en ai tellement eu (de lettres de prétendants), on va dire que tu étais le moins moche du lot ». Une phrase qui a de quoi miner. Les téléspectateurs ont très vite réagi sur les réseaux sociaux. Surtout que ce n’est pas la première fois que l’agricultrice manque de tact avec ses invités. Elle avait d’ailleurs lancé à Stéphane peu de temps avant : « C’est la vie à la ferme là où tu es, tu n’es pas aux Baléares. Je ne cherche pas un agriculteur mais je ne cherche pas un fainéant non plus. On ne s’engage pas avec des gens quand on ne connaît pas leur métier ».

Stéphane ne s’est pas laissé faire pour autant et a répliqué à Nathalie un peu plus tard dans l’épisode : « Il faut quand même que tu te dises que tu vis une aventure comme ça pour trouver quelqu’un donc il faut que tu laisses un peu de temps. Parce que tu parles beaucoup de ton travail, c’est important je comprends, mais il faut quand même que tu penses aussi à toi et que tu te laisses un peu de temps pour pouvoir trouver une personne. Tu ne poses pas beaucoup de questions. Et quelle question t’as posée  ? ».

Les téléspectateurs ont reproché Nathalie de ne pas prêter attention à ses invités et d’enchaîner les maladresses. Ils ont aussi encouragé Stéphane qui n’hésite pas à confronter l’agricultrice.

 
  • Un million de ménages belges payent trop cher leur électricité et/ou leur gaz, faute de choisir le meilleur contrat. En cette période de hausse, un maître-mot: comparer!

    Énergie: économisez 500 euros

    Avec la hausse des prix, c’est le moment de regarder son contrat de près. Et d’opter pour des formules moins chères.

  • Les «balades sauvages» permettent de découvrir et reconnaître les plantes comestibles.

    Ces plantes sauvages comestibles

    Les plantes sauvages sont souvent considérées comme de mauvaises herbes. Elles sont pourtant comestibles dans 9 cas sur 10 !

  • À la côte belge, des caméras intelligentes installées par Westtoer mesuraient l’affluence en pleine crise du Covid-19.

    Big Brother, même pendant son jogging

    Dans un parc de Louvain, des caméras scrutent les activités sportives des citoyens. Cette nouvelle initiative interpelle : jusqu’où va la surveillance des Belges ?