À la télé ce soir: la grande soirée CAP 48 ou «Venom»

Capture d’écran - Twitter/RTBF
Capture d’écran - Twitter/RTBF

« CAP 48 - La grande soirée », à 20h20 sur La Une

Cette année c'est l'acteur, réalisateur et humoriste français Elie Semoun est le parrain de cette soirée. Ensemble, avec Anne-Laure Macq, Jean-Louis Lahaye et tous leurs invités, ils tenteront de faire exploser le compteur de dons ! Zaz, Louane, Nolwenn Leroy, les coachs de «The Voice Belgique» et Dany Brillant ont répondu présent à l'appel et viendront chanter pour soutenir la cause. Gérald Watelet, Martin Charlier, David Jeanmotte, Walid, Daniela Prepeliuc, Adrien Devyver, Adrien Joveneau, Sacha Daout, Joelle Scoriels, Rodrigo Beenkens, François Mazure, Cécile Djunga... seront en direct et devront tenir le call center pendant près de 4h !

« Venom », à 21h05 sur TF1

de Ruben Fleischer (2018)

Cela fait longtemps que le journaliste Eddie Brock tente de révéler au grand jour les agissements du célèbre Carlton Drake, le génial fondateur de Life Foundation, et cette obsession lui a coûté sa carrière et son couple. Alors qu'il enquête sur l'une des expériences de Drake, une forme de vie extraterrestre nommée Venom, celle-ci fusionne avec lui. Désormais doté d'incroyables superpouvoirs, Eddie est capable d'accomplir pratiquement tout ce qu'il veut... Sombre, tortueux et imprévisible, Venom est animé d'une rage absolue, ce qui oblige Eddie à lutter de toutes ses forces pour essayer de contrôler les redoutables capacités qui sont les siennes.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« Le dernier chasseur de sorcières », à 20h15 sur Plug RTL - Trois étoiles

de Breck Eisner (2015)

Dans un genre revenu très à la mode, non pas une « revisite pour adultes » des contes éternels du genre des derniers « Blanche-Neige », mais bien un produit original au sens propre et classique au sens noble, dont Vin Diesel est aussi le coproducteur. Le fait d’être immédiatement plongé dans le vif du sujet n’a rien de gênant, ni les références au célébrissime « Gladiator » de Ridley Scott.

« Phantom Thread », à 20h55 sur Arte - Trois étoiles

de Paul Thomas Anderson (2017)

Daniel Day-Lewis a lui-même coécrit ce drame sentimental évoquant l’histoire d’un couturier en vogue dans l’Angleterre de l’après-guerre et d’une nouvelle muse venue de nulle part. L’auteur californien de « Boogie Nights » et « There Will Be Blood » ne s’est sans doute jamais senti aussi insulaire, et question ambiance, c’est sans doute plus vrai que nature.

« Inside Man », à 21h00 sur Tipik - Trois étoiles

de Spike Lee (2006)

L’auteur de « Malcolm X » s’en prend magistralement aux films de braquage qui ont fait les choux gras de la production californienne. Il en résulte un spectacle jubilatoire de très grande qualité où l’intrigue et l’ironie se disputent à parts égales la maîtrise du récit. Mis en scène avec vigueur, l’ouvrage s’appuie sur un excellent casting où l’on découvre Jodie Foster dans une sorte de contre-emploi plutôt amusant.

« Le mystère Henri Pick », à 21h05 sur France 2 - Trois étoiles

de Rémi Bezançon (2019)

Sixième titre de l’auteur du film « Le premier jour du reste de ta vie » qui l’avait sorti de l’ombre en 2008, cette comédie policière est digne des Chabrol de la grande époque, avec dans le rôle d’un critique littéraire que personne ne veut croire un Fabrice Luchini plus vrai que nature et donnant au récit une sorte de crédibilité jubilatoire.

« Le ruffian », à 21h05 sur C8 - Deux étoiles

de José Giovanni (1982)

Dans son avant-dernier tournage accompli, Lino Ventura revient sur les traces conjointes des « Aventuriers » et des « Grandes gueules » de Robert Enrico, deux immenses classiques des années 60 basés sur les écrits du même ex-taulard. La relève de Bernard Giraudeau et Claudia Cardinale, de même que la BO d’Ennio Morricone sont appréciables.