Accueil Actu Soirmag

Non l’église de Gand n’est pas en feu: il s’agit d’une illusion d’optique

Nombreux sont ceux qui ont cru vivre un Notre-Dame de Paris numéro deux à Gand ces derniers jours. Il s’agit pourtant d’une illusion d’optique brillamment réalisée dans le cadre du Lichtfestival.

Temps de lecture: 2 min

L’église Saint-Nicolas de Gand est-elle en feu ? De nombreuses personnes se sont posé la question, tant en étant de passage dans la ville flamande que sur les réseaux sociaux. S’agit-il d’une nouvelle catastrophe comme celle de Notre-Dame de Paris ? Pas exactement.

Pendant cinq jours, la ville de Gand se parait de magnifiques lumières pour son Lichtfestival. Il était possible de découvrir du 10 au 14 novembre une trentaine d’œuvres d’art, dont l’église Saint-Nicolas. Celle-ci paraissait être en feu. Il n’en était pourtant rien. L’artiste Michael Langeder a permis aux visiteurs d’être confrontés à un scénario catastrophe grâce à une illusion d’optique brillamment réalisée.

Il y a dix ans, à l’occasion de la première édition du Festival des Lumières à Gand, l’artiste autrichien résidant à Bruxelles, avait déjà proposé un spectacle de ce style dans le Beffroi. Elle avait été élue l’une des favorites du festival.

Belgaimage
Belgaimage

Il a intitulé sa dernière œuvre « The Big Fire That Never Happened », de la même manière qu’il l’avait fait il y a dix ans. Seule la localisation était différente.

 

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une