À la télé ce soir: «L’hermine» ou «Tout va bien!»

Capture Youtube
Capture Youtube

« L'hermine » à 21h05 sur France 3

Bougon et droit dans ses bottes, Michel Racine, président de cour d'assises à Saint-Omer dans le nord de la France, ne fait pas de sentiment. Lors d'un procès, des jurés doivent être choisis et il est très surpris et ému de découvrir que parmi eux figure Birgit Lorensen-Coteret, qui lui a brisé le coeur...

Le spectacle de Anne Roumanoff : « Tout va bien ! » à 20h05 sur TIPIK

Rencontres sur Internet, règne du politiquement correct, cookies qui nous espionnent, #Metoo... Tout va bien vraiment ? Qu'elle nous parle des femmes divorcées, d'Emmanuel Macron ou du web 2.0, Anne Roumanoff n'a jamais été aussi mordante que dans ce nouveau spectacle. A travers une galerie de personnages hauts en couleurs - une coach en humour politiquement correct, une bouchère qui explique le fonctionnement des cookies sur Internet, une dépressive qui a lu tous les livres de développement personnel -, Anne Roumanoff porte un regard ironique sur les maux et les travers de la société.

Les étoiles de Dominique Deprêtre

« Les rois du désert » à 11H50 sur Be 1- 3 étoiles

de David O. Russell (1999)

«De l’or pour les braves», voire «Les morfalous» en version première guerre du Golfe: un récit contrasté à la fois intelligent, ricanant, vitriolé, lapidaire et même émouvant.

« L’incroyable histoire du facteur Cheval » à 23H05 sur RTL-TVI - 3 étoiles

de Nils Tavernier (2018)

Une incroyable histoire que Tavernier découvre avant de l’immortaliser au grand écran, à la plus grande joie de ceux qui entretiennent le monument et qui ont tout mis en œuvre pour faciliter le tournage. Le film est à la fois beau, romantique et met surtout en valeur le charisme d’un Jacques Gamblin littéralement héroïque dans le rôle de cet homme modeste, taiseux, obstiné, poétique et doux rêveur. Laetitia Casta lui donne une réplique également valorisante

« Midway » à 20H30 sur RTL-TVI - 2 étoiles

de Roland Emmerich (2019)

Avec le réalisateur teuton de «2012», place aux images de synthèse qui recréent les vrais avions et navires de la bataille qui déjà marqua le tournant de la guerre du Pacifique en juin 1942, avec presque aucune fausse note. On n’évite pourtant pas les excès du procédé, surtout les balles crépitant exagérément de partout. Une demi-réussite dont le côté spectaculaire ravira naturellement les inconditionnels d’effets spéciaux, avec l’excellent Ed Skrein en virtuose du manche à balai.

« Happy End » à 20H30 sur La Trois - 1 étoile

de Michael Haneke (2017)

Les seuls moments de grâce dans cette chronique bilieuse de la bourgeoisie déjà vue cent fois – et en beaucoup mieux – chez Bunuel et Chabrol sont ceux de la rencontre entre le grand-père Jean-Louis Trintignant et sa petite-fille, jouée par notre Mouscronnoise Fantine Harduin.