Emily Ratajkowski est fatiguée d’être un sex-symbol

Isopix
Isopix

Lors de la sortie de son livre autobiographique « My body », la mannequin et maman de trente ans fait parler d’elle. Elle considère son ouvrage comme étant un recueil d’essais féministes. Elle y décrit notamment comment les directeurs des agences de casting l’ont catégorisée comme un sex-symbol dès l’âge de 13 ans. Quand elle était petite elle priait pour être belle. Son éducation était axée sur l’apparence et le physique, avec des parents qui l’encourageaient à profiter de ce « don ».

Le physique avant tout

« La beauté était une façon pour moi d’être spéciale. Quand j’étais spéciale, je ressentais le plus l’amour de mes parents… Il leur semblait important à tous les deux, surtout à ma mère, que leur fille soit perçue comme belle. »

Elle se souvient d’un incident alors qu’elle avait 13 ans, où un agent de casting masculin a fait un commentaire inapproprié à son égard, la sexualisant et déclarant que « c’était le genre de fille à vouloir se faire b****.  », selon RTL.

Une remarque que son agente considérait comme bonne à prendre, lui disant juste après que c’était une bonne chose.

Une obsession des « likes »

Même avec son apparence de mannequin, Emily insiste sur le fait qu’elle est très peu sûre d’elle.

« Je poste des photos qui, je pense, témoignent de ma beauté », écrit-elle. « Et ensuite, je me mets à vérifier de manière obsessionnelle les likes pour voir si Internet est d’accord. »

 
  • DR

    Micro Macro: Crime City

    On vous le conseille surtout seul ou à deux.

  • DR

    Test – Call of Duty Vanguard

    Un an presque jour pour jour après Call of Duty Cold War, Activision nous livre le 18e épisode de sa série. Changement de contexte pour cet opus, qui délaisse la guerre froide pour nous replonger au cœur de la Seconde Guerre mondiale.

  • Cette femme de cœur et d’action entre au Panthéon ce 30 novembre.

    Chanteuse, danseuse et comédienne

    Le portrait « Joséphine Baker, première icône noire » est diffusé à 23h35 sur Arte, ce dimanche 28 novembre.