Accueil Actu Soirmag

Un homme condamné à payer 223.000 euros pour propos calomnieux envers Pairi Daiza

Le militant de la cause anti-zoo a été condamné au civil pour avoir refusé de supprimer un post calomnieux sur Facebook.

Temps de lecture: 1 min

Un militant de la cause anti-zoo a été condamné à payer 223.000 euros d’astreinte pour ne pas avoir retiré ses propos calomnieux dans un post Facebook. L’homme, qui est aussi président de Wolf Eyes déclarait qu’un animal du parc de Brugelette était mort de faim. Des faits qui ont été démentis par le parc.

Le militant a tout de même maintenu ses propos et se voit désormais obligé de payer les astreintes judiciaires décidées lors du jugement rendu par le tribunal civil de Liège. Si l’homme ne règle pas la somme demandée, alors l’homme risque d’être contraint à payer par « toutes les voies de droit » comme « la saisie-exécution mobilière de ses biens », rapporte Nord-Eclair.

Un huissier s’est rendu chez l’homme pour lui remettre l’exécution du jugement.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une