Estelle Mouzin introuvable

Sur le terrain, les forces de l’ordre belges et françaises observent le travail du grutier.
Sur le terrain, les forces de l’ordre belges et françaises observent le travail du grutier. - Police Fédérale

Au bout d’un chemin de terre boueux qui s’enfonce dans la forêt humide, deux gendarmes sortent de la brume, alertés par le bruit d’un moteur. C’est la première voiture inconnue qu’ils aperçoivent en trois jours, eux qui assurent le respect du strict périmètre de sécurité qui entoure les fouilles menées par la juge d’instruction parisienne Sabine Khéris. Nous nous trouvons au cœur du bois communal d’Issancourt-et-Rumel, à une centaine de mètres de deux tentes blanches, le QG depuis lequel les services franco-belges orchestrent les opérations visant à retrouver le corps d’Estelle Mouzin....

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€5€ pour 1 mois
(sans engagement de durée contractuelle)
J'en profite
1€ pour 24h
 
J'achète