Accueil À table

Les sucettes

L’histoire à table de la semaine.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 3 min

Cette friandise, adorée des enfants qui n’aiment rien tant que les bonbons « qui durent », se décline aujourd’hui de mille façons. Allongée ou sphérique, tendre ou croquante, bariolée, parfumée, transparente, parée de minuscules billes de toutes les couleurs… la sucette est devenue une source de créativité infinie pour les confiseurs. Mais qui peut se targuer d’en être l’inventeur ? Cette fois, pas de Romain astucieux en vue. La machine à remonter le passé s’arrête au Moyen Âge, plus précisément dans les châteaux et cours royales où l’aristocratie oisive se complaît à rompre la monotonie du quotidien en piochant dans les bonbonnières. La mode y vint un jour de tremper des bâtonnets dans du sucre bouilli et de suçoter ceux-ci… Si l’histoire ne dit pas qui a eu l’idée en premier, la sucette médiévale semble tomber dans l’oubli jusqu’à ce qu’elle refasse parler d’elle au début du XXe siècle…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en À table

À tester: curry 100% blette

Recette à retrouver dans le livre « Le B.A-BA de la cuisine zéro déchet », par Christine Legeret, éd. Marabout, 112 p., 7,90 €.

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs