Accueil Soirmag Histoire

Les Mittal, les rois de l’acier

À sa façon, Lakshmi Mittal incarne la montée en puissance des pays émergents. Indien de cœur, Londonien de goût, il domine la métallurgie mondiale.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 6 min

L’année 2021 se termine bien pour ArcelorMittal et pour son patron historique, le très redoutable Lakshmi Mittal. La reprise économique mondiale, très soutenue, a fait bondir la demande d’acier. Même entravée ces dernières semaines par la menace de l’Omicron, elle fait son affaire. Mittal ne craint qu’un seul adversaire : la concurrence de l’acier chinois.

L’histoire personnelle du milliardaire indien ne ressemble pas à celle de « Slumdog Millionaire » ; elle tient plutôt de la saga en acier trempé. Né le 2 septembre 1950 à Sadulpur, un petit village du Rajasthan dans le nord-ouest de l’Inde, le jeune Lakshmi – dont le nom fait référence à la déesse de l’Abondance et de la Prospérité – commence très tôt dans la fonderie de son père Mohan, à Calcutta. La famille a déménagé pour fuir la misère. L’Inde vient d’acquérir son indépendance trois ans plus tôt mais la pauvreté fait rage. Les Mittal sont certes nés au pays des maharadjas, mais pas dans un palais. Ce sera pour plus tard, fortune faite.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Histoire

Coup de neuf pour le château de Gaasbeek

Injustement méconnue des Bruxellois et Wallons, la demeure néo-Renaissance de la « marquise rouge » subit une impressionnante restauration pour une réouverture en 2023.

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs