Accueil Argent

Les comptes d’épargne menacés

Banques et gouvernement lorgnent sur 300 milliards d’euros que l’on croyait bien au chaud.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef adjoint Temps de lecture: 3 min

On les pensait bien à l’abri mais l’offensive discrète se poursuit contre les carnets d’épargne, ces comptes très prisés des Belges. Ils ne rapportent (quasi) plus rien mais les épargnants y laissent tout de même quelque 300 milliards en ce moment, une somme qui n’a cessé de gonfler au fil des années. Et cette somme titille les banques (qui en tirent peu ou pas de profit) et le gouvernement. « La pression exercée sur les autorités pour en finir avec le compte d’épargne traditionnel augmente d’année en année. Lors des récentes discussions budgétaires, le gouvernement fédéral a envisagé de supprimer l’exonération fiscale des intérêts générés par les comptes d’épargne réglementés. Diverses sources en attestent. Une telle mesure pourrait permettre aux banques d’échapper au taux d’intérêt minimum (actuellement 0,11 %) et leur laisserait la voie libre pour ramener ce taux à zéro, voire en dessous (taux négatif).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Argent

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs