Accueil Actu Soirmag

Nos forêts en grand danger

Les arbres sont devenus vulnérables, victimes du réchauffement climatique et des attaques de parasites. Solution idéale : diversifier les plantations.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef adjoint Temps de lecture: 7 min

Le dernier été pourri ne changera pas la donne. Nos forêts sont malades du réchauffement climatique déjà bien à l’œuvre chez nous. L’exemple le plus évident concerne les plantations d’épicéas, le sapin de Noël typique, le résineux le plus commun dans nos régions. Cultivés massivement pour le bois de construction, les épicéas faisaient jusqu'à il y a peu la richesse des exploitants forestiers. Depuis 2018, après plusieurs épisodes de sécheresse et de canicule, ces sapins sont fortement attaqués par les scolytes. Les dégâts sont considérables, aussi bien dans les forêts privées que dans les forêts publiques. Les scolytes (ou ips typographes) sont capables de repérer les arbres en stress à des kilomètres pour venir y pondre leurs œufs.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs