Accueil Soirmag Royal

La princesse Delphine se confie sur son anorexie: «À 15 ans, j’ai failli mourir»

Dans « Delphine, mon histoire », la princesse s’est confiée sur sa jeunesse.

Temps de lecture: 2 min

Mercredi soir, RTL TVI et la VRT diffusaient un documentaire inédit sur la princesse Delphine de Saxe-Cobourg. « Delphine, mon histoire », réalisé par Chris Michel sur une proposition de Delphine elle-même, est revenu sur l’enfance de la princesse, ses relations avec le roi Albert, le moment où son existence a été rendue publique, son combat pour être reconnue comme fille du roi, etc.

La princesse Delphine s’est donc longuement confiée face caméra, tout comme sa maman Sybille de Selys Longchamps. Cette dernière n’a révélé à Delphine qu’elle était la fille du roi Albert que lorsqu’elle a eu 17 ans. Parmi ses proches pourtant, « tout le monde savait déjà que j’étais la fille d’Albert, j’étais la seule à ne pas le savoir », raconte Delphine. Avant d’apprendre qui elle était, la princesse pensait juste qu’Albert était « un ami de (sa) mère qui la rendait heureuse », confie-t-elle dans le documentaire.

Le fait de savoir que le roi Albert était son père a été un déclic pour Delphine. Car entre ses 13 et ses 17 ans, la jeune fille a souffert d’anorexie. « Je voulais disparaître, alors j’ai arrêté de manger […] Je ne pouvais pas contrôler tout ce qui m’entourait. Je pouvais contrôler ma nourriture », explique-t-elle, se sentant à l’époque mal dans sa peau et laide.

Lorsqu’elle avait 15 ans, la fille « cachée » du roi ne pesait plus que 30 kilos, alors qu’elle mesurait 1,74m. « J’ai failli mourir. Les médecins ont prévenu ma mère que mon cœur allait lâcher. J’étais si maigre […] Il ne restait plus rien de moi », raconte encore Delphine devant les caméras. Finalement, elle s’en est donc sortie grâce à l’art et à la fin du mystère sur sa naissance.

Sur le même sujet

Aussi en Royal

Voir plus d'articles

À la Une