Accueil Actu Télé

«C à vous»: le bouleversant témoignage de la maman de Maëlys, victime de Nordahl Lelandais

Jennifer de Araujo est revenue sur sa dernière confrontation avec le tueur présumé de sa fille.

Temps de lecture: 3 min

Le 31 janvier s’ouvrira le procès de Nordahl Lelandais, jugé devant la cour d’assises de l’Isère pour le meurtre précédé de l’enlèvement et de la séquestration de la petite Maëlys, 8 ans, en 2017. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

À l’approche de cette « terrible épreuve » qu’est le procès pour la famille de Maëlys, la maman de la petite fille était l’invitée de « C à vous » mardi soir sur France 5. Jennifer de Araujo a affirmé être prête à affronter Nordahl Lelandais : « Il ne me fait pas peur […] Je vais me battre pour ma fille. Je veux que justice lui soit rendue ».

« Il a affronté mon regard »

Depuis le jour de l’enlèvement de Maëlys, la jeune maman a déjà revu le suspect une fois, lors de la reconstitution des faits. Sur le plateau d’Anne-Elisabeth Lemoine, elle a raconté ce moment : « À la fin de la reconstitution, quand il a montré l’endroit où il avait laissé ma fille pendant plus de six mois, toute seule, dans la forêt, je lui ai dit qu’il avait abandonné ma fille comme un déchet dans la nature, qu’il n’était qu’un monstre et un pédophile ». « Je lui ai dit qu’il n’avait pas d’âme et qu’il méritait de pourrir en prison », a ajouté Jennifer de Araujo, qui se souvient que Nordahl Lelandais n’a pas répondu. Il n’a pas baissé les yeux et a affronté son regard, a-t-elle raconté. « Il n’a rien dit et il est reparti dans sa prison ».

La famille de Maëlys attend maintenant que la justice prenne « toute la mesure de la dangerosité de Nordahl Lelandais », selon Me Fabien Rajon, qui défend notamment la mère et la sœur de la fillette. « J’aimerais qu’il reste le plus longtemps possible en prison, pour qu’il ne fasse plus jamais de mal à personne. Il a déjà commis un acte horrible, j’aimerais qu’il soit jugé à la hauteur des actes qu’il a commis sur ma fille », a encore déclaré Jennifer de Araujo, sur BFMTV cette fois.

Nordahl Lelandais a longtemps nié avant d’être confondu en février 2018 par la découverte d’une tache de sang dans le coffre de sa voiture, désossée par les enquêteurs. Il déclare alors avoir tué Maëlys « involontairement » en lui portant des coups très violents au visage.

Mais ni cet aveu ni l’autopsie du corps n’ont permis de faire la pleine lumière sur cette affaire, marquée dès les premiers jours par un énorme retentissement médiatique.

Sur le même sujet

Aussi en Télé

Voir plus d'articles

À la Une