Accueil Actu Soirmag

Guerre en Ukraine: les Français s’arrachent les drapeaux jaune et bleu

Depuis le début du conflit, les fabricants de drapeaux sont submergés par une grande demande. Ils s’organisent pour fournir les collectivités dans l’urgence.

Temps de lecture: 2 min

Alors qu’habituellement les fabricants de drapeaux connaissent des pics de commande pour des matchs de football, la raison aujourd’hui est inédite. Le journal 20 minutes rapporte que depuis l’invasion russe en Ukraine, ils sont, en France, passés à plus d’un millier de commandes en quelques jours. Contre quatre à cinq auparavant. Une demande qui vient essentiellement des collectives locales.

Arnaud de Leissègues qui est patron de la société Drapeaux Dejean Marine à Bordeaux explique  : « Dès le lendemain de l’invasion russe en Ukraine, nous avions de premières demandes de drapeaux. Et à partir du lundi suivant nous sommes passés à plus de 100 demandes quotidiennes, alors que, je ne vous le cache pas, le drapeau ukrainien, nous n’en faisions pas tous les jours. »

« Nous sommes submergés par les collectivités locales, il y a même des mairies qui nous ont envoyé des chauffeurs pour venir récupérer les drapeaux », ajoute-t-il. « Hier nous étions à 200 commandes, aujourd’hui nous en avons eu une centaine… Cela vient de toute la France, de Strasbourg à Saint-Jean-de-Luz en passant par Bordeaux ou Angers. Généralement, il s’agit de commandes pour 10 à 30 drapeaux, mais cela peut monter jusqu’à 50. On essaie de répondre à cette urgence, de faire en sorte d’équiper les mairies comme les particuliers, mais ce n’est pas facile et il faut généralement compter un peu de délai quand même. »

Les drapeaux sont demandés dans des délais assez courts, les entreprises s’organisent donc pour les livrer sous 72 heures et en quatre jours maximum.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une