Accueil Jacques Pradel raconte

Tueurs nés: remake mortel

Deux jeunes Français, fascinés par le film d’Oliver Stone sur un couple d’assassins adolescents, vont en reproduire la sinistre chevauchée.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 7 min

Dans le film d’Oliver Stone « Natural Born Killers », sorti en France à l’automne 1994 sous le titre « Tueurs nés », l’histoire commence par l’amour fou qui lie deux adolescents américains. La fille s’appelle Mallory, le garçon Mickey. L’adolescente aime Mickey, qui est littéralement dingue de Mallory. Les deux jeunes veulent devenir célèbres. La romance va alors se transformer en tragédie sanglante, car le couple décide de traverser les États-Unis en tuant un maximum de victimes choisies au hasard. Au total : 55 meurtres. La police mène l’enquête et finit par les arrêter. On pourrait dire que la morale est sauve, mais on est loin de la fin du film… En effet, très peu de temps après leur arrivée en prison, Mickey et Mallory s’évadent, en tuant au passage le directeur. La suite n’a plus rien à voir avec la morale puisque les deux jeunes gens réussissent à échapper à leurs poursuivants, et comme dans les meilleurs contes de fées, ils vivront heureux et feront beaucoup d’enfants… Générique !

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Jacques Pradel raconte

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs