Accueil Édito

Les ex

L’édito de Marc Pasteger.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef Temps de lecture: 2 min

Ce n’est pas un secret : respectivement élus Présidents de la République française en 2007 et 2012, Nicolas Sarkozy et François Hollande ne s’entendent guère et ont peu d’estime l’un envers l’autre. Mais ils se retrouvent aujourd’hui d’accord sur un point : le soutien à Emmanuel Macron pour l’élection de dimanche. Après être resté silencieux avant le premier tour et ne s’étant pas prononcé en faveur de Valérie Pécresse, issue pourtant de sa famille politique, Nicolas Sarkozy, que l’on sait proche d’Emmanuel Macron, n’a pas tardé à souligner à quel point celui-ci était l’homme de la situation pour un second mandat. François Hollande ne partage pas les mêmes affinités avec son successeur. On se souvient que Macron avait quitté son gouvernement afin de préparer sa course à l’Élysée de 2017 alors que, désavoué par une grande majorité de Français à l’issue d’un quinquennat calamiteux, Hollande allait renoncer à se représenter.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Édito

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs