Accueil Actu Soirmag

Bien rédiger son testament

Rien n’interdit d’écrire soi-même ce document important, mais gare aux pièges.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef adjoint Temps de lecture: 3 min

À priori, vous pouvez léguer vos biens à qui vous voulez. Avec une restriction de taille : certains héritiers, dits réservataires, bénéficient d’une protection particulière. C’est le cas de vos enfants. Une certaine partie de votre patrimoine (50 %) doit obligatoirement leur revenir. Et votre conjoint légal bénéficie lui aussi au minimum de l’usufruit de la moitié de la succession. Mais l’autre moitié, vous pouvez l’attribuer librement via donation ou testament.

Le moyen le plus simple de faire connaître vos volontés est de rédiger un testament. Si vous ne le faites pas, la succession légale (on parle de « dévolution légale de la succession ») se mettra en place à votre décès, à destination de proches parents ou, s’il n’y en a pas, de lointains cousins, par exemple.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs