Accueil Carte verte

Les plants à repiquer (vidéo)

Vous n’êtes pas fan des semis ? Aucun souci, vous trouvez tout dans les (bons) commerces. Et optez plutôt pour des plants sans pesticides…

Temps de lecture: 3 min

Au jardin

– Certains bulbes de printemps ont terminé leur floraison : couper les fleurs fanées et attendre que le feuillage soit complètement jauni pour le couper. Les bulbes vont maintenant entrer en repos jusqu’à l’année prochaine. Les iris, narcisses, muscaris peuvent rester en place, de même que les tulipes et jacinthes : pour que ces deux derniers refleurissent mieux l’an prochain, vous pouvez aussi les sortir de terre et les placer jusqu’à l’automne dans un endroit sec, aéré et frais, dans une boîte à chaussures par exemple. Vous les replanterez en automne.

– Surveiller les arrosages des arbres et arbustes plantés avant l’hiver, c’est indispensable pour leur croissance. Pour un arrosage efficace : désherber le pied du végétal sur une belle circonférence, griffer la surface pour une bonne pénétration de l’eau ; pailler avec des cartons et recouvrir de tonte de pelouse (fraîche : pas plus de 2-3 cm ; séchée : soyez généreux). Déverser doucement un arrosoir de 10 l, pas moins.

Au potager

– Les limaces : elles arrivent en nombre à la tombée de la nuit pour explorer votre jardin et dévorer vos plus belles plantes.

La solution miracle : le canard coureur indien ! Mais ce n’est pas à la portée de tous…

Pour compliquer la vie des gastéropodes, supprimez les zones d’humidité qu’elles adorent : arrosez le moins possible, et plutôt le matin.

Utilisez un paillis qui les dérange : miscanthus, bambou finement coupé, graviers, sciure, cheveux, poils. Ça n’a l’air de rien, mais les coquilles d’œufs broyées, elles n’aiment pas ça du tout non plus !

Par contre, surtout pas de tonte fraîche de gazon, c’est le meilleur moyen d’attirer tous les individus du coin ! J’en ai fait l’expérience…

Planter des soucis, des tournesols.

Poser des planches sur le pourtour du potager permettra aussi de récolter les malhonnêtes qui se seront installées en un rien de temps sur le dessous.

Pour ma part, je prends le soin de surveiller mes jeunes plantations ; je ramasse les limaces et je les jette sur le trottoir sans autre forme de procès !

Shutterstock
Shutterstock

Dans la maison

Persil (un indispensable !)

La clé du succès : faire tremper les graines pendant 24 h dans un verre d’eau.

Germination : 8 à 10 jours en mini-serre.

L’idéal est de les semer en mottes, mais vous pouvez le faire en pot si vous voulez l’installer ensuite dans un grand contenant. Éclaircir alors en ne gardant qu’1 plant tous les 8-10 cm pour un bon développement.

Basilic (de la chaleur, toujours de la chaleur !)

Tº de germination : 20-25ºC ; durée de germination : 4-5 jours.

Je l’ai semé en terrine : éclaircir quand les plants ont deux vraies feuilles : ne garder qu’un plant tous les 5 cm. Repiquer en pots individuels ou dans un plus grand contenant.

Installer le(s) pot(s) à la chaleur, et surveiller les arrosages.

Ne pas hésiter à pincer le plant pour l’obliger à se ramifier et ainsi se fortifier, surtout s’il fait signe de fleurir trop tôt.

Shutterstock
Shutterstock

Aussi en Carte verte

Voir plus d'articles

À la Une