Accueil Actu Soirmag

Un voyage rhéto tourne au cauchemar pour des élèves et leurs professeurs (vidéos)

Un bus en ruines et à trois dans une chambre double, Astrid et les autres élèves de 6e secondaire de l’athénée technique de Hal ont vécu un enfer et se souviendront longtemps de leur voyage rhéto à Barcelone.

Temps de lecture: 2 min

Le vendredi 20 mai 2022, des élèves de 6e rénovée de l’Athénée technique de Hal et leurs professeurs devaient partir pour Barcelone dans le cadre de leur voyage rhéto. Si le séjour dans la ville espagnole s’est bien passé, le trajet jusque-là a été assez mouvementé.

Le bus qui était prévu à 19h n’est arrivé qu’à 21h et au moment de monter dedans, les élèves ont constaté qu’il n’y avait pas assez de place pour tout le monde. Deux professeurs ont alors dû prendre l’avion afin que leurs sièges soient libres pour eux. Astride l’une des élèves raconte même à nos confrères de RTL Info que le bus était sale et que les toilettes étaient inutilisables. « Dans le bus, l’ouverture du toit était cassée et il avait plu, donc les sièges en dessous étaient mouillés », ajoute-t-elle. Pour résoudre ce problème, les élèves ont dû mettre des essuies sur les sièges.

Astrid explique que le séjour sur place s’est « très bien passé », mais que le bus du retour a été une catastrophe Le trajet aura duré plus longtemps que prévu. Après une heure de route, les élèves ont « dû descendre » à cause de l’huile du moteur qui surchauffait avant de repartir et d’ensuite à nouveau s’arrêter pour « un problème de pompe à eau » cette fois.

Alors que le bus se trouvait en pleine nuit dans un garage, les ennuis ont continué. « Il n’y avait pas moyen de le réparer ». Tout le monde étant bloqué là-bas, un professeur a dû partir avec le propriétaire du garage qui roulait avec sa voiture, un hôtel pour loger la nuit. Malheureusement il ne restait que quelques chambres disponibles. Il n’y a pas eu d’autres choix que de faire dormir les filles par trois dans des chambres de deux personnes et les garçons dans le bus avec les professeurs.

Pour se nourrir au matin, « il y avait un Lidl pas loin », mais pour y accéder ils ont « dû marcher le long d’une autoroute sans trottoir ». Après le repas de midi au McDonalds, les rhétos ont pu prendre un nouveau bus à 16h.

Les élèves et leurs professeurs sont ainsi rentrés à Hal avec un jour de retard et très épuisés de leurs péripéties.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une