Accueil Actu Soirmag

Le voyage galère en train vers Vienne de deux Waterlootois: «Une honte»

Deux habitants de Waterloo ont vécu un voyage en train pour le moins difficile pour se rendre à Vienne.

Temps de lecture: 2 min

Soucieux de l’environnement, un couple d’habitants de Waterloo a décidé de se rendre à Vienne en train et non en avion. Mais force est de constater qu’ils le regrettent aujourd’hui... Ils ont en effet raconter au journal allemand De Bild le calvaire qu’ils ont vécu lors de leur voyage.

Les deux Waterlootois, Katja et Frédéric ont d’abord pris le train ICE, le plus rapide pour rejoindre l’Allemagne, et dans lequel ils avaient réservé des sièges en première classe auprès de la compagnie Deutsche Bahn. Tout s’est bien déroulé jusqu’à Cologne, où le train a été arrêté à cause d’un problème technique. Premier moment de chaos, raconte Katja : « Ni le personnel du train ni celui de la gare n'ont pu nous dire comment poursuivre notre voyage ».

De Cologne, le couple a décidé de prendre un autre train vers Vienne, mais le premier qui est arrivé était bondé. Katja et Frédéric ont été obligés d’attendre le train suivant, lui aussi bien chargé. Les deux Belges ont passé une grande partie du trajet debout, avant d’arriver à Vienne avec 2h30 de retard.

Le retour vire au cauchemar

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Du moins pour Frédéric, qui devait rentrer seul en Belgique. Tout d’abord, le train vers Francfort affichait 50 minutes de retard au départ de Vienne, ce qui fait que Frédéric a raté sa correspondance pour Bruxelles. À bord du train, un contrôleur a alors conseillé au Waterlootois de descendre plutôt à Cologne et d’y prendre un Thalys qui fait escale à Bruxelles-Midi.

Suivant les conseils du contrôleur allemand, Frédéric est monté dans le TGV à Cologne, sauf que son billet Deutsche Bahn n’était pas valable pour ce type de trajet. Résultat : lorsqu’il a été contrôlé, il a dû payer une amende de 455 euros...

Désormais, les deux Waterlootois cherchent à se faire rembourser pour les frais inattendus qu’ils ont dû régler. Mais leurs réclamations n’a aboutissent pas, car aucune procédure ne correspond à leur voyage galère. Ils souhaiteraient un remboursement à 50 % de leurs billets Bruxelles-Vienne et 25 % du trajet Vienne-Bruxelles, ainsi que le remboursement des 455 euros du billet du Thalys.

Une chose est sûre, la Deutsche Bahn a perdu deux clients : « Il est incroyable qu'une grande entreprise traite ses clients de la sorte. Cette compagnie ferroviaire est une honte pour l'Allemagne », ont conclu Katja et Frédéric. De son côté, la compagnie a promis qu’elle rembourserait les frais... après avoir lu le récit des deux Belges dans De Bild.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une