Accueil Auto - moto

Essai de la Yamaha MT-10: la brute aux yeux bridés

Le plus gros modèle de la gamme MT se met, lui aussi, au goût du jour en adoptant la norme Euro 5. Au passage, la MT-10 en profite même pour gagner encore en dynamisme.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Ce modèle 2022 de la MT-10 constitue, en fait, la première évolution sérieuse de cette machine apparue en 2016. Visuellement, la face avant a fait l’objet des plus nombreux changements. Même si la présentation reste un peu « tarabiscotée », le double phare à LED se voit à présent surmonté de feux de position plus fins en forme de « sourcils ». Yamaha a également retravaillé l’ergonomie avec un triangle selle-repose-pieds-guidon adapté pour un usage plus polyvalent. Le réservoir, en plus des nouveaux conduits d’admission qu’il abrite, voit ainsi son design revu pour offrir davantage de confort. Mais c’est surtout le moteur qui évolue avec le passage à la norme Euro 5. Le quatre cylindres Crossplane de 998 cc emprunté à la R1 reçoit des pistons forgés en aluminium, des bielles en acier et, surtout, voit les masses de son vilebrequin augmentées de 43,5 % par rapport à sa sœur pistarde.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Auto - moto

Essai du New Yamaha TMAX: le roi n’abdique pas

Le maxiscooter le plus vendu en Europe revient déjà dans sa 8e version. Avec une base mécanique identique mais estampillée Euro 5, il affiche une ligne plus fine et plus agressive et, surtout, un tableau de bord connecté.

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs