Accueil Actu Soirmag

Un élève privé de sortie scolaire «par sécurité» en France car il est de nationalité russe

Un adolescent de 15 ans n’a pas pu participer à une sortie scolaire organisée par son école de Brive, en France, car il est Russe.

Temps de lecture: 2 min

Le 14 juin dernier, un groupe d’élèves du collège d’Arsonval, à Brive en Corrèze, devait se rendre au Commissariat à l’énergie atomique (CEA) à Gramat. Mais au moment où les adolescents devaient monter dans le car, un des élèves, âgé de 15 ans, n’a pas pu prendre part à l’excursion, rapporte La Montagne.

Les enseignants ont dû lui expliquer que le CEA, qui fait des recherches sur la défense, la sécurité et les énergies nucléaire et renouvelables entre autres, avait refusé qu’il entre au centre car il est de nationalité russe.

L’adolescent, qui vit à Brive depuis six ans avec sa maman, est donc rentré chez lui, alors que le reste de ses camarades partait vers Gramat. Ses proches, qui n’ont pas souhaité s’exprimer sur l’histoire, ont juste affirmé que le jeune homme était « choqué » d’être privé de cette sortie.

De son côté, le CEA, qui avait demandé à l’avance les noms, prénoms, dates de naissance et nationalités des jeunes visiteurs, a expliqué que depuis le début de la guerre en Ukraine, « les Russes et Biélorusses ne peuvent pas accéder au site ». « On suit les consignes du ministère des Armées », s’est justifié le centre de recherche.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une