Accueil Carte verte

S’occuper du jardin le temps des vacances

Cela ne veut pas dire qu’il n’y a plus rien à faire pour autant : les semis peuvent se poursuivre sans hâte, les arrosages raisonnés aussi.

Temps de lecture: 3 min

Au jardin fruitier

– Il faut parfois faire des sacrifices : c’est le moment d’éclaircir les pommiers/poiriers !

– Si votre vigne ne présente que peu de grappes et que celles-ci vous paraissent rikiki, ne la laissez pas pousser trop fort ; recoupez à 4 feuilles afin de permettre aux raisins de grossir.

Au potager

Ça vous dirait de réaliser une spirale aromatique ? Je viens d’en monter une et cela s’est avéré bien moins compliqué et moins long que je ne le pensais. Voici les principales étapes.

1. D’abord un dessin ! (voir schéma)

V.M.
V.M.

2. Récolter un maximum de matériaux provenant de votre propre jardin : pots en terre cuite cassés, cailloux, pierres plates de tous gabarits, rondins ; cela faisait longtemps que j’empilais tout ça en petits tas épars.

3. Commencez par repérer les points cardinaux.

4. Enfoncez 1 fer à béton ou 1 tuteur en bambou juste au centre de la future spirale. Accrochez-y une ficelle avec au bout un autre tuteur, tendez la corde et dessinez le cercle sur le sol.

5. Nettoyez sommairement la surface.

6. Commencez à monter la spirale selon la technique des murs de pierres sèches et d’après le schéma.

7. Remplir avec un mélange 1/3 de terre de jardin + 1/3 terreau pour légumes et pour fleurs + 1/3 compost ou amendement organique.

Dans la partie haute : récupérez la terre des pots de l’an passé, elle est idéale pour remplir cette zone de rocaille (thym…) qui demande une terre plus pauvre. Ajoutez aussi du sable de rivière, des graviers…

8. Pour finir, vous pouvez également agrémenter la spirale d’un petit bassin pour permettre à la petite faune de venir s’y désaltérer ; la placer comme sur le dessin. Dedans, improviser un petit escalier de secours pour leur éviter tout risque de noyade. J’ai utilisé un bassin émaillé déniché exprès dans une brocante (5 €).

9. Ensuite, on plante des aromatiques (faites-les tremper au préalable) selon les besoins respectifs de chacune. N’hésitez pas à planter des fleurs : souci, cosmos, saxifrage, lavande.

10. Pour finir, on arrose et on surveille les limaces (elles adorent le basilic et le persil !).

Sur le balcon dans des bacs surélevés

Vos potagers surélevés sont branlants et ne vous inspirent plus confiance ? C’était mon cas.

Pour régler le problème une fois pour toutes, je n’ai pas fait dans la dentelle : après les avoir vidés, on leur a radicalement coupé les pieds avec une scie. Ensuite, on les a posés sur le sol recouvert d’une copieuse couche de copeaux de thuyas. Après avoir déposé des billes d’argile (pour le drainage), on les a remplis du mélange : 1/3 terreau bio pour légumes + 1/3 terre de jardin + 1/3 amendement organique.

On y a semé des carottes et des haricots, puis on a paillé entre les lignes avec de l’herbe de tonte séchée.

Gageons que ces légumes réussiront mieux là qu’au potager, en pleine terre !

En collaboration avec L’Esprit Jardin

Aussi en Carte verte

C’est l’heure du bilan au jardin

Après cet été caniculaire, je vous propose de faire le tour de votre jardin et de bien l’observer. Quelles sont les plantes qui ont le plus souffert ou le mieux résisté ? Qu’allez-vous faire pour remédier aux problèmes rencontrés ?

Voir plus d'articles

À la Une