L’enfer des camps de détention libyens: «Quand ils te tapent, ils regardent comment tu cries et ils rigolent»

Les rescapés cohabitent sur le pont dans des conditions rudimentaires.