Accueil Auto - moto

Essai de l’Emira: la dernière Lotus traditionnelle

L’Emira est la toute dernière voiture à moteur thermique du mythique constructeur anglais. Tout a été mis en œuvre pour en faire un succès et au vu du carnet de commandes, le but semble être atteint.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Avec une capacité de production de 20 voitures par jour, l’usine de Hethel en Angleterre tourne à plein régime pour satisfaire une clientèle emballée par cette Emira qui fait tourner les têtes. Il faut dire qu’après les jolies, mais austères, Elise et Exige, l’Emira se veut plus utilisable au quotidien, avec un soin apporté à l’habitacle, aux petits détails pratiques, sans pour cela perdre l’essentiel de ce qui fait une Lotus : le plaisir de conduire. L’Emira, c’est d’abord une ligne pure, sans appendice aérodynamique, qui séduit au premier coup d’œil. Le traitement de l’habitacle est lui aussi nouveau pour la marque, qui propose plusieurs niveaux de finition très soignés. Avec le souci du confort : porte-gobelet, espaces de rangement, instrumentation numérique (2 écrans de 10 et 12 pouces), système « keyless », cruise control, capteur de pluie, rétros électriques, aide au parking… Bref, de quoi rendre l’Emira utilisable au quotidien.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Auto - moto

Essai du Kymco CV3: le trois-roues amusant

Le premier trois-roues de Kymco est également le premier du marché équipé d’un moteur bicylindre. C’est aussi la proposition la plus puissante sur ce segment. Objectif recherché : associer la sécurité au plaisir de conduire.

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs