Accueil Carte verte

C’est l’heure de profiter du jardin!

En cette période de vacances : profitez de votre jardin.

Temps de lecture: 3 min

Au jardin

– Vivaces et bulbes

Les petites de printemps (aubriètes, phlox…) ont terminé leur floraison. Il est donc temps de les rabattre fortement afin de leur permettre de nous offrir de nouvelles fleurs dans les prochaines semaines.

Vous pouvez toujours diviser les plus âgées (celles qui sont en place depuis au moins 2 ou 3 ans) comme les iris et les lupins, c’est le meilleur moyen de leur donner une nouvelle jeunesse et d’obtenir de nouveaux spécimens.

Le moment est venu de tuteurer les grands dahlias et les glaïeuls. Un coup de vent trop violent et ils pourraient se coucher et ne jamais se relever.

Faites de même avec les grandes vivaces, ça peut leur arriver aussi par temps orageux.

Retirez les fleurs fanées au fur et à mesure.

– Rosiers

Surveillez l’apparition des gourmands et supprimez-les.

Guettez également le développement de maladies ou l’arrivée de parasites.

Rosiers non remontants : c’est le moment de les tailler, ils ne fleurissent qu’une fois par an.

Remontants : apportez-leur un peu d’engrais solide pour les aider à produire une belle et longue seconde floraison.

Quoi qu’il en soit, supprimez les fleurs dès qu’elles sont fanées, elles épuisent inutilement la plante.

– Maladies fongiques

Avec la chaleur et l’humidité, le climat est propice à l’oïdium. Dès les premiers symptômes, pulvérisez du lait sur les rosiers, asters ou autres plantes ! Le lait de vache a des propriétés antifongiques naturelles : diluez-le dans un pulvérisateur à raison de 10 % de lait pour 90 % d’eau. Évitez de le faire en plein soleil et nettoyez votre spray après utilisation, sinon bonjour aux odeurs de lait rance !

– Bassin(s)

Vérifiez régulièrement le niveau de l’eau et ajustez si besoin, car l’évaporation peut être importante en cette saison.

Si l’eau du bassin est chaude, placez le pistolet d’arrosage directement dedans ; cela enrichit l’oxygène, ce qui est très important en été. Les fontaines et jets permettent naturellement cet apport en oxygène.

Par temps chaud, les poissons se mettent au ralenti et ne demandent plus la même quantité de nourriture ; réduisez donc leurs repas.

Violaine Marchal
Violaine Marchal

Au potager

Vous pouvez encore semer un peu de tout ; il suffit de vérifier les indications sur les sachets de graines.

Surveillez les arrosages et paillez vos cultures.

Récoltez, consommez ou conservez.

Dans la serre

En cas de période de sécheresse : ombragez (voile, drap de lit…).

Aérez le plus possible (mildiou) !

Surveillez les maladies, les parasites et agissez immédiatement !

Sur le balcon dans des bacs/potagers surélevés

– Pensez à fertiliser vos plantes fleuries en pot, leur multitude de fleurs les rend gourmandes en nourriture.

– Pourquoi ne pas sortir les plantes grasses, rustiques ou non, sur votre terrasse ? Elles lui apporteront une touche exotique immédiate. En plus, elles sont très résistantes à la sécheresse.

Les traditionnels sedums et joubarbes sont rustiques, ils peuvent aussi bien être plantés en pleine terre qu’en pot sur le balcon.

Notre sélection vidéo

Aussi en Carte verte

C’est l’heure du bilan au jardin

Après cet été caniculaire, je vous propose de faire le tour de votre jardin et de bien l’observer. Quelles sont les plantes qui ont le plus souffert ou le mieux résisté ? Qu’allez-vous faire pour remédier aux problèmes rencontrés ?

Voir plus d'articles

À la Une