Accueil Soirmag Histoire

Les grandes arnaques (6): Henry Ford y a pourtant cru…

Cet été, nous vous faisons revivre les plus surprenantes escroqueries de l’Histoire. Un voyage au cœur d’affaires exceptionnelles qui ont défrayé la chronique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Si on demande à quelqu’un de citer un grand industriel dans le milieu automobile, il y a beaucoup de chance pour avoir comme réponse : Henry Ford, le père de la mythique Ford T, qui avait pour ambition de construire « une voiture automobile pour le plus grand nombre ».

En 1916, les temps sont durs, la guerre fait chaque jour de plus en plus de morts et de destructions sur le sol européen. Si les États-Unis sont épargnés sur leur territoire par ce fléau, certains produits commencent à manquer, ce qui a pour conséquence d’en augmenter le prix : et plus c’est rare, plus c’est cher. Parmi ces pénuries, celle de l’essence n’est pas la moins importante. Si pour tous il s’agit là d’une réelle calamité, pour l’esprit de Louis Einricht, cette pénurie va être une opportunité.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Histoire

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs