Accueil Argent

Immobilier: des aides pour les jeunes

Les 18-30 ans achètent davantage de biens que la moyenne. Mais non sans mal. Solution : des prêts hypothécaires dédiés.

Article réservé aux abonnés
Rédacteur en chef adjoint Temps de lecture: 3 min

Une enquête récente de Fednot, la Fédération belge du Notariat, révèle que les jeunes, les 18-30 ans, sont très actifs sur le marché de l’immobilier, malgré des prix que l’on imaginait dissuasifs pour cette catégorie d’âge. L’analyse en question concerne les six premiers mois de l’année 2022 et utilise les données collectées automatiquement au moment de la signature des compromis de vente et des actes. Cette recherche montre que les 18-30 ans, qui ne représentent que 19,5 % de la population belge de plus de 18 ans, ont réalisé 29,8 % des transactions de biens immobiliers. Plus précisément, 31,4 % des transactions visées concernaient des achats de maisons et 25,7 % des acquisitions d’appartements. Une explication : « L’annonce de la remontée des taux d’intérêt figure parmi les facteurs incitatifs », dit Renaud Grégoire, porte-parole de Notaire.be. En clair, les jeunes qui patientaient jusque-là se sont décidés à passer à l’acte avant que cela ne devienne complètement inabordable.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Argent

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs