Accueil Actu Télé

Bourvil, un monstre toujours sacré

« La traversée de Bourvil », 21h10, France 3

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 3 min

Il y a 52 ans déjà que disparaissait André Raimbourg, l’éternel Bourvil, du nom abrégé de ce village normand qui l’a vu grandir. Né le 27 juillet 1917, il avait 53 ans à peine et son décès a surpris tout le grand public ignorant que cet immense humoriste, chanteur, musicien et bien sûr acteur était atteint d’un cancer de la moelle épinière. Bien sûr qu’il est resté présent dans les cœurs de toute la francophonie, même si Louis de Funès – qui lui aura survécu plus d’une décennie – lui a sans doute pris la tête du classement des plus grands acteurs comiques de l’écran « made in France ». Ils n’ont été réunis que trois fois, dans « La traversée de Paris », « Le corniaud » et « La grande vadrouille ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Télé

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs