Accueil Actu Télé

Une journaliste oublie son micro et lâche des commentaires sur La France insoumise: «Je ne peux pas les blairer» (vidéo)

Des membres du parti politique français réclament désormais des excuses de la part de la journaliste.

Temps de lecture: 2 min

Le chroniqueur de « C à vous », Bertrand Chameroy a repéré lundi dernier, le commentaire d’une journaliste. Dans un extrait du 21 septembre dernier sur France 24, on peut en effet entendre Roselyne Febvre, la cheffe du service politique de la chaîne d’information déclarer ses impressions, pensant son micro fermé, dans l’émission « Face à Face ».

Elle déclare sur des images de la dernière conférence de presse du parti de Jean-Luc Mélenchon : « Tu vois la tête ? Ah bah, je ne peux pas les blairer, hein ! Je ne peux pas les voir ». Un commentaire personnel qui est ainsi devenu public pour les téléspectateurs de France 24.

Rapidement, La France insoumise a fait part de sa colère à propos des commentaires de la cheffe politique. Sur Twitter, la députée Clémentine Autain écrit : « La cheffe du service politique de France 24 ne peut pas nous « blairer ». Un bug de micro et tout s’éclaire ». De l’autre côté, Manuel Bompard demande « des excuses » de la part de la journaliste.

Pour le moment, personne de la chaîne n’a réagi. Cependant, la rediffusion de l’émission n’est plus disponible sur le site de France 24. La journaliste s’est tout de même exprimée dans « Chez Pol ». Elle assure que « C à vous » n’a pas tout sous-titré correctement la séquence. Elle aurait en réalité déclaré : « Tu vois la tête de Pierre ? », en parlant de Pierre Jacquemain, présent sur le plateau. Elle explique : « Je m’adresse à Pierre en lui disant ’t’as vu ta tête’, car il était atterré par la conférence de presse. Mais moi, je ne savais pas que l’ingénieur du son avait laissé le micro ouvert comme cela arrive parfois (…) Pierre était outré que les femmes soient les seules qui se jettent à l’eau pour répondre aux questions. Et moi, j’étais choquée par cette histoire de claque et la réaction de Mélenchon. Je dis à Pierre, oui, que je ne peux pas les blairer après cette histoire de baffe à sa femme mais c’était un propos qui était censé rester hors antenne ».

Pierre Jacquemain corrobore la version de Roselyne Febvre et conclut : « Si j’avais eu le sentiment inverse, on m’aurait entendu réagir ».

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Télé

Voir plus d'articles

À la Une