Accueil Carte verte

C’est l’heure du bilan au jardin

Après cet été caniculaire, je vous propose de faire le tour de votre jardin et de bien l’observer. Quelles sont les plantes qui ont le plus souffert ou le mieux résisté ? Qu’allez-vous faire pour remédier aux problèmes rencontrés ?

Temps de lecture: 3 min

Au jardin

– Par exemple, on peut le constater rien qu’en se promenant : les hydrangeas paniculata (mais si, ces grosses boules blanches parfois pointues à la mode depuis quelques années !) exposés plein soleil ont mal supporté les rayons brûlants ; partout, leurs fleurs, si belles d’habitude, ont littéralement grillé, parfois même la plante entière. On peut déjà en conclure qu’une plantation à mi-ombre leur sera (probablement) dorénavant préférable à une situation ensoleillée.

Par contre, les sedums ont montré une fois encore leur bonne constitution ; ils ont fleuri abondamment et sans faiblir.

– Le mois de septembre est un bon mois pour la plantation de nouvelles vivaces : le sol est encore chaud et les racines vont pouvoir se développer avant l’hiver. C’est donc le moment de vous rendre en jardinerie. Vous pourrez y choisir également de nouveaux bulbes printaniers à planter dans les prochaines semaines : crocus, perce-neige, etc. Comme elles seront les premières à fleurir, il faut les planter maintenant.

– Diviser les vivaces pour les multiplier ou les rajeunir : rose trémière, pivoine…

DR
DR

Comment faire ?

Avec une bêche, coupez la motte en deux ou plusieurs morceaux suivant l’ampleur de la touffe. Faites un trou et posez la nouvelle plante au fond, comblez avec de la terre de jardin et du compost ou un amendement si vous en avez sous la main ; arrosez copieusement. Un moyen simple et gratuit pour agrandir vos massifs ou offrir des plantes à vos amis !

La pelouse…

Malgré les pluies abondantes de ces derniers jours, votre pelouse montre des zones irrémédiablement pelées. Eh bien, c’est le bon moment pour la remplumer !

Explications : retirez l’herbe brûlée ; ameublissez la surface des parties concernées, puis ratissez soigneusement. Semez à la volée. Plombez avec le dos du râteau. Arrosez en pluie fine pour ne pas disperser les semences. Pour accélérer la levée des graines et empêcher les oiseaux de se régaler avant qu’elles n’aient eu le temps de germer, étendez un voile de forçage ou un plastique perforé transparent (pour la pluie et la lumière). Arrosez régulièrement jusqu’à la levée. Attendre que l’herbe mesure 7 à 10 cm avant de la tondre pour la première fois.

Au potager

– Les tiges des plants ayant déjà offert leurs fruits peuvent être coupées. Attention, « coupées » et non pas « arrachées » ! Au contraire, laissez les racines dans le sol, cela va permettre aux vers de terre, entre autres, de remuer la terre. Ils vont s’en régaler et elle va ainsi s’enrichir d’éléments décomposés. Les tiges peuvent être laissées sur place pour nourrir et protéger le sol.

– Récolter les tomates et les fruits au fur et à mesure des besoins ; il reste encore un peu de temps avant de devoir impérativement les rentrer pour conservation.

DR
DR

Sur le balcon ou dans des potagers surélevés

– Semis pour l’hiver : cresson, épinard, laitue à couper, mâche, scarole…

– Repiquer : poireau d’hiver.

– Surveiller les températures : si on annonce du gel nocturne, les fleurs en pot devront être protégées pour la nuit avec un voile d’hivernage, sinon…

Notre sélection vidéo

Aussi en Carte verte

L’indispensable compost, l’or brun du jardin

Le compost est considéré comme l’or brun du jardin. Installez-en un dans un coin ombragé de votre propriété. Mais pas trop loin, sinon vous n’aurez pas envie d’y aller. Si vous le trouvez inesthétique, camouflez-le.

Voir plus d'articles

À la Une