Accueil Actu Stars

Jacques Legros s’explique sur son accrochage avec Jean-Pierre Pernaut

Jacques Legros vient de publier un livre dans lequel il se confie sur sa carrière mais aussi sur sa relation avec Jean-Pierre Pernaut, provoquant la colère de Nathalie Marquay-Pernaut.

Temps de lecture: 2 min

Jacques Legros s’est construit une longue carrière de journaliste, notamment en étant le joker de Jean-Pierre Pernaut et son 13 Heures sur TF1. Dans un livre, « Derrière l’écran », il revient sur sa carrière et aussi un accrochage qu’il a eu avec le présentateur, décédé en mars dernier.

Dans l’un des chapitres, il explique son « seul » accrochage avec le journaliste. Dans un entretien pour « 20 Minutes », il revient sur ce passage et explique : « Jean-Pierre avait un tempérament – et c’est ce qui a fait son succès. Il n’était pas homme à partager le journal dans un second rôle », commence-t-il. Il explique, qu’avec l’arrivée du Covid et du premier confinement, il a été décidé que Jean-Pierre Pernaut allait tenir le journal depuis chez lui. Jacques Legros serait donc le seul en plateau. « Cela partait d’un bon sentiment de la part de la direction de l’info de TF1. Il ne s’agissait pas de l’écarter mais de lui laisser une fenêtre dans le journal. Je me permets de rappeler que j’ai pris tous les risques pour que lui puisse être à l’abri. J’avais à peu près le même âge et je pouvais moi aussi attraper le Covid dans cette rédaction où ça tombait comme des mouches », explique Jacques Legros au journal. « Forcément, quand Jean-Pierre s’est retrouvé avec moi, dans le même journal, que je dirigeais quand lui avait un second rôle alors qu’il était en pleine forme, c’était pour lui insupportable et je le comprends », ajoute-t-il.

Finalement, Jacques Legros admet avoir perdu ses nerfs une fois face à Jean-Pierre Pernaut : « Un jour, j’ai eu un mouvement d’humeur. Je l’ai raconté dans le livre en pensant que c’était plutôt marrant qu’autre chose, mais il ne faut pas en faire un fromage. J’ai dit : « Merde, il y en a marre ! » On était épuisés, on faisait des journaux d’une heure en ne parlant que de Covid, on traversait un Paris désertique, on avait l’impression de vivre une guerre bactériologique. C’était un truc de fous. En vingt-quatre ans, ce fut le seul accrochage entre nous ».

Nathalie Marquay-Pernaut, l’épouse de Jean-Pierre Pernaut a vivement réagi à cette anecdote. Cette dernière assurait que Jean-Pierre Pernaut avait tout donné pour ce journal et qu’il avait été mis à l’écart par ce genre d’action. Jacques Legros assure ne pas vouloir répondre à ces critiques.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Stars

Voir plus d'articles

À la Une