Accueil Actu Soirmag

Le ministre de la Justice, ancien amateur de cannabis: «J’étais jeune…» (vidéo)

Vincent Van Quickenborne n’a pas toujours été contre le cannabis, bien au contraire.

Vidéo - Temps de lecture: 2 min

Le ministre de la Justice s’oppose fermement à la légalisation du cannabis. Une position motivée par la fort croissance du trafic de drogue à Anvers et Bruxelles et les rivalités entre les gangs. Invité sur le plateau de RTL-TVI, mercredi 1er février, au soir, il a cependant dû s’expliquer sur son passé.

Joint à la bouche, encore étudiant, une photo de Vincent Van Quickenborne est diffusée sur le plateau. Les téléspectateurs ont appris qu’il était avant un consommateur régulier, surtout pendant ses études et même lors de son entrée en politique au Sénat et n’avait pas si peur de s’afficher avec un joint à la bouche.

Mais aujourd’hui, Vincent Van Quickenborne ne fume plus : « J’étais jeune... Quand on est étudiant, on fait des choses qui ne sont pas correctes ». Il explique d’ailleurs que, s’il était favorable à la légalisation du cannabis à l’époque, ce n’est plus le cas et que ce n’est plus non plus une priorité du gouvernement. Pour lui, il est surtout question de lutter contre la criminalité et de l’augmentation de la violence dans le cadre des trafics de drogue. « Il faut travailler sur la criminalité et les événements à Anvers n’ont strictement rien à voir avec le cannabis », explique-t-il.

Retrouvez plus d'actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Notre sélection vidéo
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une