Accueil Jacques Pradel raconte

Ed Kemper, l’ogre de Santa Cruz (1/2)

Ed Kemper est un cas à part. Intelligent et « surdoué » du crime, il tranchait tête et mains à ses victimes!

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 7 min

États-Unis, début des années 70. Plus que tout autre État américain, la Californie vit une véritable révolution des mœurs. La libération sexuelle bat son plein… C’est l’époque du « Flower Power ». Les jeunes femmes s’émancipent et n’hésitent pas à parler sans méfiance aux inconnus. L’auto-stop est une pratique très répandue qui permet aussi de faire de nouvelles rencontres sociales…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Jacques Pradel raconte

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs