Accueil Soirmag Royal

Le prince Harry perd une séance de tir au but contre un ministre allemand

Le Prince a participé à l’inauguration des Jeux Invictus, en Allemagne.

Temps de lecture: 2 min

Le prince Harry a perdu une séance de tirs au but contre le ministre allemand de la Défense, Boris Pistorius, lors de l’inauguration des Jeux Invictus, une compétition internationale pour les soldats blessés, à Düsseldorf, dans l’ouest de l’Allemagne.

Le duc de Sussex a affronté M. Pistorius et deux athlètes lors d’une séquence diffusée en direct sur l’émission Die Aktuelle Sportstudio de la télévision publique allemande ZDF samedi en fin de soirée.

Harry n’est pas parvenu à marquer, malgré six tentatives, tandis que Boris Pistorius, ancien ministre des Sports de l’État allemand de Basse-Saxe (nord), a visé correctement à deux reprises. La séance s’est déroulée sur le plateau de l’émission, un écran quadrillé avec deux ronds noirs, sur lesquels les joueurs devaient viser pour remporter un point, faisant office de cages.

Alors qu’il avait promis de porter un maillot de l’Allemagne s’il perdait la séance de tirs au but, Harry a finalement opté pour une écharpe du club de Mayence, car aucun maillot de la Mannschaft n’a été trouvé sur place. Le Duc a mis l’écharpe et souri alors que la foule applaudissait. Mayence est l’ancien club de l’actuel manager de Liverpool, Jurgen Klopp.

L’émission a eu lieu après la retentissante défaite de l’Allemagne 4-1 contre le Japon. Le prince Harry a d’ailleurs plaisanté assurant au ministre de la Défense qu’il pourrait « gérer l’équipe nationale ».

À lire aussi : Allemagne : Meghan Markle sera présente aux côtés du prince Harry lors des Invictus Games

Le ministre de la Défense a répliqué qu’il avait « déjà assez de problèmes ». M. Pistorius, nommé en début d’année, doit gérer certains dossiers brûlants, comme les aides militaires envoyés par Berlin à l’Ukraine, ou le chantier du renforcement de l’armée allemande via un fonds de 100 milliards d’euros.

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Sur le même sujet

Aussi en Royal

Voir plus d'articles

À la Une