Accueil Édito

Le serment d’Elisabeth

L’édito de Pierre De Vuyst.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 2 min

En cette fin septembre, la jeune sous-lieutenant Elisabeth van België a prêté serment comme officier devant le roi Philippe, dont le visage reflétait toute la fierté d’un paternel comblé. Le fait est qu’il peut être fier, le Souverain. À une époque où les enfants ont de moins en moins envie de reprendre le « commerce de papa », sa fille aînée a tôt pris la décision d’assumer son royal destin et d’un jour succéder à son père sur le Trône de Belgique. Pour ce faire, elle a pris le chemin de l’École royale militaire et a mis le même entrain à acquérir ces connaissances et aptitudes particulières que dans ses études universitaires.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Édito

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs