Accueil Culture

Albert Dupontel dézingue les élites politiques dans son nouveau film

Le réalisateur s’affiche en candidat pas comme les autres, marionnette du grand capital. Ça tape fort et… juste.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Dans « Second tour », vous interprétez un candidat marionnette à la présidentielle française qu’une journaliste, jouée par Cécile de France, va tenter de démasquer. Avec en toile de fond l’idée que la démocratie est confisquée par les gens qui mettent votre personnage au pouvoir…

Une sorte d’aristocratie, oui. Ce n’est pas neuf. Depuis la chute du bloc soviétique, la mondialisation néolibérale s’est emparée du leadership mondial. Mais c’est complètement con, on ne peut pas réduire un individu à son statut de consommateur. Même un laïc a besoin de spiritualité et de comprendre que la vie a un sens. Pourtant, un candidat qui veut replanter des forêts et foutre les avions au sol ne trouvera jamais de lobbys pour financer sa campagne. Faudrait avancer masqué. Ça fait un pitch de film intéressant.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Cinéma

Entretien Delphine Girard, du court au long

Son court-métrage « Une sœur » avait provoqué une véritable onde de choc, jusqu’à atteindre les Oscars en 2020 ! La réalisatrice belge prolonge désormais ce récit glaçant d’une agression sexuelle dans son premier long-métrage, « Quitter la nuit ».

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs