Accueil Soirmag Histoire

Petite histoire pigmentée des couleurs: glaz, couleur de mer

Un seul mot englobe toutes les nuances de couleur que la mer peut offrir.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Exercice du jour : pouvez-vous décrire, en un seul mot, la couleur de la mer ? Un mot unique oui, englobant tout à la fois une étendue calme, paisible, d’un bleu limpide, et une mer tempétueuse, sombre, écumante. Impossible, vous dites ? La palette utilisée est bien trop vaste et nuancée ? Vous avez entièrement raison. Pourtant, non loin de notre plat pays, un peuple en a créé un. Car à l’impossible… les Bretons ne sont pas tenus ! De Saint-Malo à Arzon, de Brest à Saint-Nazaire, la Bretagne offre l’immensité de sa beauté et de sa diversité, sous un ciel, c’est vrai, changeant. Tellement versatile que la nature supplante les académiciens et édicte le vocabulaire. En breton, il existe donc un mot intraduisible en français pour désigner cette mer aux mille facettes : « glaz ». Certains – autres que Bretons, faut-il le souligner – l’apparentent au « bleu canard » tandis que les gens du cru en donnent une définition précise : cet adjectif décrit une couleur bleue, verte et grise à la fois.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Histoire

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs