Accueil Soirmag Santé

L’histoire du plus vieux médicament du monde

L’eau de mélisse, qui n’a cessé de se vendre depuis 1611, serait bonne pour tout ou presque…

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 3 min

Qui n’a jamais été revigoré, suite à un léger malaise, par un morceau de sucre imbibé de trois gouttes d’eau de mélisse ? Le nom complet de ce remède presque vieux comme le monde, qui figure toujours en bonne place au rayon des « petits remontants », est devenu, au gré de son histoire, « l’Eau de mélisse des Carmes Boyer » : il s’agit d’un remède alcoolisé à 80º, basé principalement sur la mélisse et l’eau distillée, mais qui contient également 13 autres plantes et 9 épices. Un véritable coup de fouet pour se trouver mieux, qui fait de l’effet dans de nombreuses circonstances, principalement grâce à sa teneur en mélisse (Melissa officinalis), une plante dont les vertus étaient déjà décrites dans l’Antiquité. Au Ier siècle, le médecin botaniste grec Dioscoride et l’écrivain naturaliste Pline l’Ancien avaient en effet déjà vanté les mérites de la mélisse pour soigner toutes sortes de maux, tels que les piqûres d’insectes, les troubles menstruels, les douleurs abdominales et les rhumatismes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Santé

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs