Accueil Auto - moto

Essai de la Toyota C-HR: plus sexy que jamais

Le Toyota CH-R revient pour une seconde génération. Très convaincante sur le plan du style, mais aussi d’une efficacité redoutable sur route.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Toyota conserve l’allure de coupé surélevé à qui le modèle doit son nom (CH-R signifie « Coupe High-rider » en anglais) et son succès : le premier CH-R s’est vendu à plus de 840.000 exemplaires ! Si le nouveau modèle étonne moins que son devancier dans la gamme actuelle aux designs affirmés, sa calandre béante, son pavillon plongeant, son pseudo-diffuseur dans le bouclier arrière et ses grandes jantes (jusqu’à 20’’) le distinguent toujours autant sur la route. Et plus encore avec la nouvelle peinture bi-ton+, où ce n’est plus seulement le toit qui contraste la teinte extérieure, mais bien toute la partie arrière qui est intégralement noire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Auto - moto

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs