Accueil Carte verte

Le jardinage, une question de transmission

Que ce soit par besoin de se connecter à la nature, par désir de se nourrir sainement ou encore par nécessité, l’homme a toujours exploité son sol. Et il n’y a pas d’âge pour apprendre à jardiner !

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Personnellement, j’ai souvenir de ma grand-mère qui, à 83 ans, retirait encore des cailloux dans son potager ardennais à l’aide de son vieux râteau. Elle se servait des dents de son outil pour ramener les pierres à sa hauteur et empilait celles-ci dans un coin du jardin. Une habitude que j’ai reprise à mon compte. Malgré quelques difficultés dues à sa nature, un sol schisteux fournit à son jardinier matière à de multiples petits aménagements au jardin : une spirale aromatique, les berges d’une mare, un petit muret de pierres sèches, etc.

J’ai également souvenir de ma maman qui, avec trois fois rien, composait de ravissants bouquets odorants cueillis dans son jardin poétique. Une source d’inspiration pour moi encore à ce jour et une passion que j’aime transmettre à mon tour… Tout ça pour dire que le jardinier que vous êtes aujourd’hui a probablement aussi été inspiré par quelqu’un de votre entourage.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Carte verte

La nature se réveille, le printemps approche

Nous sommes encore au cœur de l’hiver. Et pourtant, certains signes sont là pour nous prouver que la nature se réveille : les chatons sur les saules, les perce-neige en fleurs… Bientôt, ce sera le printemps !

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs