Accueil Soirmag Histoire

La Belgique de l’entre-deux-guerres: les années 1920-1930 (6)

À la fin de 1918, éblouie de sa liberté retrouvée, la Belgique euphorique travaillait sans relâche à une nouvelle prospérité. Focus sur une période clé et mal connue de notre histoire.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

D’innombrables changements territoriaux allaient résulter de la Première Guerre mondiale. La France retrouvait l’Alsace et la Lorraine. Le nord du Slesvig était restitué au Danemark. Dantzig était érigée en ville libre. La République d’Autriche-Hongrie se trouvait réduite aux provinces allemandes. La Tchécoslovaquie naissait, formée de la Bohême et de la Moravie, détachées de l’Autriche, et de la Slovaquie, prise à la Hongrie. Les anciennes possessions russes sur la mer Baltique – Finlande, Estonie, Lettonie, Lituanie – devenaient républiques indépendantes. L’Italie s’enrichissait également de quelques dépouilles de l’Autriche, telles que Trieste ou le Tyrol méridional. La Pologne recevait les provinces polonaises de la Russie, de l’Autriche, de la Prusse et obtenait, par le couloir de Dantzig, accès à la mer. La Turquie se voyait réduite, en Europe, à Constantinople et à la Thrace orientale. La Serbie s’enrichissait en particulier de la Croatie, de la Bosnie-Herzégovine et du Monténégro.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Aussi en Histoire

Voir plus d'articles

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs