Accueil Actu Soirmag

France: une star de TF1 au cœur d'une polémique

L’homme politique a qualifié la journaliste de « fanatique » et lui reproche de mépriser les musulmans.

Temps de lecture: 3 min

Le groupe TF1 a soutenu « fermement » dimanche sa journaliste Ruth Elkrief, victime selon lui d’« invectives odieuses et insinuations déplacées », après des propos polémiques du leader de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, qualifiant l’éditorialiste de LCI de « fanatique » et l’accusant de mépriser les musulmans.

En réaction à des échanges tendus ce dimanche 3 décembre sur LCI entre Ruth Elkrief et le coordinateur de LFI Manuel Bompard, notamment sur la situation au Proche-Orient, Jean-Luc Mélenchon s’en est pris nommément à la journaliste sur le réseau social X (ex-Twitter) : « Ruth Elkrief. Manipulatrice. Si on n’injurie pas les musulmans, cette fanatique s’indigne », a-t-il écrit.

Et de poursuivre : « Quelle honte ! Bravo Manuel Bompard pour la réplique. Elkrief réduit toute la vie politique à son mépris des musulmans. »

« Le groupe TF1 soutient fermement Ruth Elkrief et déplore vivement les invectives odieuses et insinuations déplacées dont elle est l’objet », a écrit sur le même réseau le groupe audiovisuel, maison-mère de la chaîne d’information LCI.

« Le groupe TF1 a tort de soutenir le journalisme d’accusations et d’invectives obsessionnelles contre un absent du plateau qui ne peut répondre », a alors répondu Jean-Luc Mélenchon, pour qui « ce genre de méthodes discrédite ses auteurs ».

Avant cette joute en ligne, les propos de l’ancien candidat à la présidentielle avaient beaucoup indigné sur X, notamment dans le milieu journalistique.

« Patrick Cohen et Ruth Elkrief ciblés cette semaine par l’extrême droite pour l’un, l’extrême gauche de JL Mélenchon pour l’autre… Qui sera surpris ? Honte à eux », a ainsi commenté l’éditorialiste de France Inter et directeur délégué de la rédaction des Échos , Dominique Seux, en référence à la mise en cause du journaliste de France Télé Patrick Cohen lors d’un rassemblement de l’ultradroite.

« P. Cohen ciblé par l’ext droite, R. Elkrief par l’ext gauche. Des journalistes qu’on cherche à intimider parce qu’ils seraient juifs ? Ils ne seraient donc pas objectifs ? Danger ! Il faut dénoncer collectivement ces pratiques qui menacent la liberté d’information & la démocratie », a pour sa part écrit la journaliste de RMC et BFM Apolline de Malherbe.

« L’attaque de Jean-Luc Mélenchon contre Ruth Elkrief est inadmissible », a aussi estimé le journaliste de CNews Pascal Praud, sur X. « Chaque journaliste de France devrait condamner » ces mots « à l’encontre d’une de nos consœurs les plus remarquables ».

À lire aussi : Julien Doré s’invite dans le bulletin météo d’Évelyne Dhéliat (vidéo)

LCI a également montré son soutien à la journaliste en postant un message sur les réseaux sociaux.

De son côté, le ministre des Transports, Clément Beaune, tacle la déclaration de Jean-Claude Mélenchon de « message répugnant » et point du doigt le parti du politicien, La France Insoumise.

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

À la Une