Accueil Actu Stars

Le rappeur Maes reporte ses concerts après un mandat d’arrêt émis contre lui

Le tribunal correctionnel de Paris a émis un mandat d’arrêt contre le rappeur en octobre dernier pour une bagarre remontant à 2018.

Temps de lecture: 2 min

Le rappeur Maes n’a pas l’intention de se rendre à la justice française. Le 10 octobre dernier, le tribunal correctionnel de Paris a émis un mandat d’arrêt contre Walid Georgey, alias Maes, un rappeur français installé à Dubaï qui ne s’est pas présenté en personne au procès où il devait comparaître pour des coups de poing datant de 2018.

«  Le tribunal avait demandé la comparution personnelle de M. Walid Georgey  », a insisté le président de la 13e chambre correctionnelle, Guillaume Daïeff, pour justifier la décision du tribunal qui «  estime que ses excuses ne sont pas valables  ». Avec ce mandat d’arrêt, Maes a fait le choix de renoncer à ses concerts à venir, notamment un showcase en février prochain.

Il devait monter sur la scène de l’Accor Arena à Paris le 16 février prochain. Pour le moment, 15.000 places avaient déjà été vendues. L’artiste a fait savoir que le concert était reporté au 19 décembre 2024. « Un tel mandat faisant peser un risque d’incarcération, l’artiste a décidé de ne pas maintenir ses dates de showcase et concert initialement prévues afin de ne pas décevoir ses auditeurs en cas de mise à exécution de ce mandat d’arrêt », ont déclaré les équipes du rappeur à travers une lettre transmise au Parisien.

Violences en réunion Maes, 28 ans, qui est libre (sans contrôle judiciaire) doit être jugé pour des violences en réunion ayant entraîné six jours d’ITT (incapacité temporaire de travail), à la sortie d’un studio en septembre 2018 à Paris.

Le rappeur originaire de Villepinte (Seine-Saint-Denis) a depuis indemnisé la victime à qui il avait asséné des coups de poing au visage. Le montant de la transaction n’a pas été divulgué. Le procès a été renvoyé au 5 juin 2024.

À lire aussi : Le manager du rappeur Maes, tué d’une balle dans le cœur

La victime a depuis retiré sa plainte et ne s’est pas constituée partie civile, ce qui n’éteint cependant pas les poursuites judiciaires à l’encontre du rappeur. Maes, qui a sorti cinq albums, doit donner un concert à Paris, à Bercy, le 16 février 2024.

Retrouvez plus d’actualités sur www.soirmag.be et sur Facebook.

Sur le même sujet

Aussi en Stars

Voir plus d'articles

À la Une